Qui peut croire Noël en juillet ?

 

 

J’adore. La vie nous offre parfois de ces raccourcis.

 

Hier (mardi 29 juillet), plusieurs médias belges relayaient l’analyse de l’Observatoire du Crédit et de l’Endettement (par l’économiste Romain Duvivier)

Pour faire court, de plus en plus de ménages doivent de plus en plus d’argent.

Un seul chiffre : fin juin 2014, 108.744 personnes étaient en règlement collectif de dettes. Soit un adulte sur cent en une faillite personnelle complète. Ils étaient 90.000 en 2012.

 

Pour expliquer cette situation, la méchante crise et la faiblesse de gestion d’un budget au quotidien (dixit Romain Duvivier dans Le Soir du mardi 29 juillet 2014). Bref, encore un coup de ces salauds de pauvres.

 

Mais faudrait savoir, on la veut cette croissance ou pas ?

 

(ici un extrait de mon livre « Ces vies en faillite », n »hésitez pas à foncer à l’intertitre suivant, je ne me vexerai pas)

 

La course à la consommation n’est dénoncée que concernant les pauvres. Cela peut paraître logique. N’ayant pas les moyens de suivre le rythme des dépenses de notre société, ils devraient s’abstenir de participer à la compétition. Cela est tout bonnement impossible. D’abord parce que toute la société leur intime l’ordre de rentrer dans la course par d’incessants appels à la dépense. Ensuite parce que consommer est également être.

Dans cette difficulté à vivre notre société, les plus riches d’entre nous ont leurs lourdes responsabilités. Ils ne cessent de s’enfuir, au propre comme au figuré, pour ne pas approcher la pauvreté.

Financièrement, cela se traduit au niveau mondial par un écart entre riches et pauvres qui n’a cessé de se creuser au cours des deux dernières décennies[1]. Et c’est l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques), structure peu suspecte d’accointances altermondialistes ou communistes, qui le dit.

Pour la Belgique, l’inégalité des revenus augmente depuis 1990. L’indice de Gini, qui permet de calculer cet écart, était de 0,319 en 1990 et de 0,384 en 2007 (l’indice 1 étant la société la plus inégalitaire et l’indice 0 la société où tous ont le même revenu). Après redistribution des impôts, l’écart se réduit à 0,312 en 2007 pour 0,243 en 1990.

 

La fuite des riches toujours plus riches et de la classe moyenne qui n’a jamais eu aussi peur d’être pauvre modifie les aspirations de la classe inférieure, comme l’explique l’économiste Robert H. Frank. Pour se positionner dans la société, les biens à acquérir deviennent toujours plus chers. Si l’écran plasma était il y a quelques années encore signe de luxe, il est aujourd’hui entré dans la majorité des foyers et, de ce fait, ne différencie plus les strates sociales.

 

Dans un entretien avec le magazine Books, ce professeur et éditorialiste économique pour le New York Times est encore plus explicite : « Cette fièvre du luxe favorise l’hostilité à l’impôt et aux dépenses publiques : il est très difficile de convaincre des familles au bord du surendettement qu’elles se porteraient bien mieux en payant plus d’impôts. Même si c’est vrai, c’est contre-intuitif. Nous sommes en quelque sorte dans la situation du cerf : à l’origine, les cerfs avaient des bois beaucoup plus petits qu’aujourd’hui. Mais la possession de bois imposants étant un facteur de « séduction », la sélection naturelle a favorisé les cerfs avec de grands bois. Le problème, c’est que cela entrave leur course quand ils tentent d’échapper aux prédateurs. Ce qui bénéficie à l’individu nuit en l’occurrence à l’espèce. Il en va de même de la fièvre du luxe. Elle est individuellement intelligente et collectivement stupide ».

Et de prôner un impôt progressif sur la consommation.

 

 

Un autre coupable que le pauvre peut-être ?

 

Un autre coupable ? Allez un indice pour le trouver : lors de mon enquête sur le surendettement, en 4 mois, mon épouse a reçu 5 courriers des 3 Suisses (5 !) qui lui expliquent à quel point l’été, le printemps, les vacances sont des moments cruciaux pour changer de garde-robe. Avec en plus, « spécialement pour vous », un « cadeau gratuit » (les 3 Suisses proposeraient donc en parallèle une nouvelle gamme de cadeaux : les payants).

Toujours sur la durée de mon enquête en 2011, j’ai également pu profiter de :

  • Une pub pour Aldi
  • Deux pubs pour La Redoute
  • Deux pour le Cora
  • Une pour Meubelland

Dans ma boîte de réception mail, quand j’étais l’heureux détenteur de cartes Fnac et Carrefour, la Fnac m’a envoyé 13 mails promotionnels en moins de deux mois. Carrefour est parvenu à faire mieux (14 mails) sur une période à peine plus longue (deux mois et demi).

Tout ça sans compter les types qui m’appellent après 19 heures pour me proposer 6 bouteilles de Bordeaux.

 

Et aujourd’hui, qu’est-ce que je reçois ?

 

Ce mardi 29 juillet, juste après les soldes (heureux timing), le Bureau Noël m’envoie, comme à son habitude, une proposition au cas où j’aurais besoin d’argent (évidemment que j’ai besoin d’argent, Noël !!! )

 

Je vous passe les super promos à 9,90%  pour me concentrer sur ceci :

 Exif_JPEG_PICTURE

 

Une directive européenne sur le crédit à la consommation de 2008 a été transposée en Belgique le 1er décembre 2010. Une de ses applications la plus visible est la mention « Attention. Emprunter de l’argent coûte de l’argent ».

Illustration par l’absurde de l’ingéniosité des prêteurs quand il s’agit d’appliquer une loi. Le Bureau Noël a ajouté sous « Attention… » : « Raison de plus pour choisir le bon prêt ! ». Ah bon ? je croyais que cet appel à la prudence devait justement empêcher certains de franchir le pas. J’ai du mal comprendre. Donc attention = fais gaffe = fais le bon choix (sous-entendu Noël évidemment…)

C’est un peu comme si un paquet de cigarette arborait « autant en profiter à fond ! » après « fumer raccourcit la vie ».

Plutôt que de fouiller les poches trouées, on ne chercherait pas les raisons du surendettements dans la schizophrénie de notre société ?

[1] Source : SPF Économie, P.M.E., Classes moyennes et Énergie.

Publicités

3 réponses à “Qui peut croire Noël en juillet ?

  1. Alors, puisque WordPress.com lit tes articles, pour appuyer le propos, juste en dessous de ta dernière ligne, ils ont décidé, exceptionnellement, de te ramener une pub, gratuite, et ciblée, elle (avec dans mon cas 3 laptops à -10%). Bien vu. Même si ça fait beaucoup de virgules, cette phrase.

    J'aime

  2. Pour info, Pierre tu peux installer ablock sur ta machine, un plugin qui bloque les pubs intempestives : https://adblockplus.org/fr
    Toi aussi Oli, et aussi mettre une extension wordpress sur ton blog qui ne diffuse pas de pub. Hé ouai, les blogs gratuits diffusent de la pub…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s